PAT & DOM PUNCH


"PAT & DOM PUNCH"
16 cl                                               14,8°

Cocktail "Long drink" à base de Rhum blanccréé par Jean-Jacques, est une version personnalisée des incontournables punchs Antillais, aux saveurs de fruits exotiques et d'agrumes. Un mélange désaltérant et savoureux, que vous pourrez déguster à tous les moments de la journée.
_______________________________


Recette crée par Jean-Jacques Charbonnier 
à "ABSR" de Saint-Raphaël (France)
pour l'anniversaires de deux pirates du tapis vert  "Pat et de Dom" !...


______________________________________

 Ingrédients 
(Pour 15 personnes)

150 cl de jus de fruits  (Tropicana Essentiels Multivitamine)
5 cl de jus de citron vert pressé
5 cl de Sirop de grenadine
15 Traits d'Angostura bitter (facultatif)
15 pincées de gingembre râpé
15 cl de Cointreau
70 cl de Rhum blanc (Old Nick Traditionnel)  

 Décoration
1/2 tranche d'orange et 1/2 tranche de citron

________________________________________

ÉLABORATION du PUNCH

Pas à pas de Jean-Jacques Charbonnier
Se prépare : Dans un grand "Cup à Punch"
Se sert dans le verre : Tumbler (Hightball)



Dans un "Cup à punch"
  1. Versez tous les ingrédients composant le cocktail, en respectant l'ordre et les quantités donnés dans la recette :
  2. Mélangez tous les produits.
  3. Réservez au frais (24 h).


SERVICE et PRÉSENTATION de la RECETTE

Au moment de servir

Se sert dans le verre : Tumbler (Hightball)
  1. Sortez le punch du réfrigérateur.
  2. Préparez les verres (tumbler), les glaçons et la décoration.
  3. Avec l'aide d'une louche ou d'un petit pichet, versez 16 cl du mélange dans les verres.
  4. Avec d'une pelle ou d'une pince à glaçons, remplissez les verres de glace cube
  5. Avec l'aide de la cuillère à mélange, tourner les glaçons dans les verres.
  6. Décorez le cocktail avec la demi-tranche d'orange et de citron.
  7. Ajoutez un bâton mélangeur et deux pailles
  8. Servez rapidement.
_____________________________________

LES CONSEILS DU BARMAN
  • Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a une étape importante de macération du punch. Il faudra donc le préparer au moins 4 h à l’avance, voire 2 jours si vous êtes perfectionniste.
  • Pour bien préparer un punch alcoolisé, il faut mélanger tous les ingrédients dans un énorme saladier à punch qui peut contenir environ 8-10 L de cocktail. Pour faire plus d’effet, je vous conseille de servir le punch dans un saladier en inox ou en verre.
  • Attention, il doit pouvoir rentrer dans votre réfrigérateur. S’il ne rentre pas, utilisez des bouteilles en plastique que vous aurez gardées au préalable et versez votre punch dedans à l’aide d’un entonnoir. C’est un système D mais tout le monde n’a pas de frigo américain chez soi.
  • Faites macérer l’ensemble pendant un maximum de 24 h, et un minimum de 4h .
  • Avant de servir, placez le saladier ou les bouteilles au frais pendant 2 heures. Puis goûtez le punch et ajustez le goût avec du sucre de canne s’il est trop acide ou du jus d’orange s’il est trop sucré.
  • Je vous conseillerais même de laisser à la disposition de vos convives du jus de citron ou du sirop de sucre pour qu’ils finalisent le cocktail à « leur sauce ».
  • Autre petit conseil pour une soirée bien réussie. Il y aura probablement des enfants à la fête. Réservez une partie du mélange sans ajouter l’alcool. Ils auront leur propre punch sans alcool et ils seront plus que ravis de boire comme les grands.
_________________________________

LE CLIN D’ŒIL DE JEAN-JACQUES

Le Punch aurait été inventé entre 1530 et 1580 par des corsaires afin d'enrôler des marins Anglais de la marine britannique. Ils mélangeaient du Tafia (sorte de rhum non raffiné, ancêtre du rhum) et du sucre afin de rendre le Tafia plus facile à boire, soûlant ainsi les marins qui finissaient par déserter.

Au début des années 1700, les techniques de raffinement améliorent considérablement le Tafia qui devient "rhum" (de l'Anglais rum, abréviation de rumbullion - un mot de Devonshire qui signifie "un grand tumulte"). Les Nord-Américains y développent même leur propre production à  partir de mélasse. Une forte exportation vers l'Europe se crée et vers 1740 les anglais consomment le rhum principalement sous forme de punch.

______________________________________________

Dans Bon Vivant's Companion (de George A. Zabriskie, 1933) Jerry Thomas (O-Ton: “the Juniper Olympus of the bar and the presiding deity"), barman dans l'hotel Planter à St. Louis (Missouri), est présenté comme le créateur de cette boisson en 1840. “Son nom est synonyme de qualité dans le lexique des mélanges, et l'on ne doit jamais oublier qu'une boisson excellente ne peut être préparée qu'à partir d'excellents ingrédients".


__________________________________________

Dans le livre de Charles Browne's, The Gun Club Drink (1939) on peut lire que: "le Planter's Punch tient son nom du fait qu'il est consommé depuis plus de cent ans à partir de plantes sucrées en Jamaïque. Mais comme pour le Mint Julep, il existe une centaine de recettes différentes pour mixer ce cocktail, elles semblent refléter les divers caractères de chaque barman." 


_________________________________________

C'est certainement la recette la plus simple et la plus ancienne qui existe. On doit toujours suivre la règle suivante de Charles H. Baker : "utiliser un rhum bien vieilli." Un rhum bon marché, utilisé dans un Planter's Punch sera (contrairement au Maï Taï) immédiatement démasqué, on comprendra vite qu'il aurait mieux fallu laisser le rhum vieillir un peu plus longtemps.


_________________________________________

Le charme du Planter’s Punch est son goût doux et désaltérant. La douceur de cette boisson passe très bien avec un après-midi chaud ou un début de soirée dans un bar surchauffé. Il permet également de se souvenir qu'un rhum doit être commandé selon son pays et non sa couleur. C'est pourquoi il vaut mieux utiliser un rhum jamaïquain pour honorer un Planter’s Punch. 


______________________________________

N'oubliez pas de noter le blog (ci-dessous), avant de quitter cette page...




L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez consommer avec modération. 
Vous devez être majeur pour consulter ce blog

Commentaires

LES RECETTES LES PLUS CONSULTÉES